Libre opinion
Le billet d'humeur de Valéry Lelièvre n°4
 
 
 
 
Mercredi 19 novembre 2014
 
Le billet d'humeur de Valéry :
"La saison, notre saison, approche à grands pas... si nous la rêvions !"
 

Voici un nouveau billet de Valéry :
La saison, notre saison, approche à grands pas, si nous la rêvions....


Retrouver tous les billets de Valéry > ici





Valéry Lelièvre (BE 2ème degré de ski de fond) qui a longtemps été entraîneur du SA Méaudrais et des classes sportives du Collège Jean Prévost à Villard-de-Lans réagira de temps en temps à l'actualité sportive plus orientée sur le ski nordique, l'entraînement, la compétition.
 
Novembre, le froid, la pluie, le vent, parfois la neige. Le fondeur brave les intempéries afin de mieux apprécier ce moment divin où il retrouve fauteuil et feu de cheminée muni de son verre habituel, totalement déculpabilisé vu qu'il a fait du sport !!!

C'est aussi la période où, vérifier son abonnement Eurosport prend toute son importance. Une bonne récup devant les coupes du monde, ou un 50 km de championnat du monde, le cul incrusté dans le canapé.

Et oui, l'être humain est ainsi fait qu'il vit en totale contradiction. Il trouve son plaisir tantôt dans l'effort intense de sa pratique sportive, tantôt dans l’oisiveté la plus totale à vociférer insultes et commentaires dénués de toute logique, par mimétisme du journaliste sportif.

La saison, notre saison, approche à grands pas, si nous la rêvions....

Le biathlon désenchante avec la décision prise par l'IBU de supprimer une partie du programme mis en place par M. Jim Carrabec dans la lutte anti­dopage. En effet, avant et pendant les jeux Olympiques, seul le CIO pourra effectuer les contrôles sanguins, ce qui met à mal la fiabilité du passeport sanguin. (Sport et vie N° 146). Le message n'est pas très encourageant pour les athlètes qui tiennent à leur santé.

Cette année, coupe du monde de La Clusaz pour les fondeurs. Et si, un podium Français, un gros plein de spectateurs, une ambiance de feu, un spectacle populaire et gratuit qui donne envie de monter sur les planches affublé d'une combinaison colorée, parfois ridicule quelques années plus tard.

Regardez dans vos armoires, mais l'envie de se lancer à corps perdu sur la piste jusqu’à la première bosse, briseuse de rêve... Elle dirige le rythme cardiaque vers une zone dite rouge et de courte durée pour le fondeur moyen.

Dans le stade d'arrivée, en doudoune et chapka, Nelson Monfort en personne et en direct, recueille les sentiments de frustration de Peter Northug battu sur le fil par un Français galvanisé par la foule.

Dans le studio parisien, Laurent Luyat, étonné d’entendre Nelson dans un Norvégien parfait... que voulez­ vous, à force de couvrir les épreuves nordiques, il a bien fallu qu'il s'y mette, le bougre!!


Des courses populaires bondées avec un nouveau Team !!!
Du mouvement dans le peloton, des
traversées de village, des spectateurs, des départs calmes et ordonnés...

Il m'est arrivé, dans une course de renom, d'avoir eu la sensation désagréable de sentir dans mon dos un skieur lancé à pleine allure jusqu’au choc ultime... Sa ligne libérée pour rejoindre celle où je me trouvais, le compétiteur a cru au départ réel, au lieu d'opérer un déplacement doux comme le voulait la formule choisie par l'organisateur, il a piqué un sprint pour se placer. Au moment du vrai départ, nous étions, tas informe, essayant de nous relever dans une humeur ne reflétant pas ce que nous étions venus chercher ici.

 

Imaginons donc un placement des coureurs sur la ligne de départ par tranche de points FFS, finies les bousculades, tout le monde file avec des gens de son niveau, offrir par là un intérêt au coureur longue distance de prendre une licence dans le club de son village, voir le club qui l'a formé et lui apporter ainsi son soutien.

Et aussi des femmes sur la piste et à côté de la piste, parce qu’il faut bien trouver une réponse à la
bêtise, à l’impensable. Une Iranienne a été condamnée à un an de prison pour avoir assisté à un match de basket !!! Alors, s'il vous plaît mesdames, lancez­ vous, criez, hurlez, montrez qu'il existe un pays des droits de l’homme où l’obscurantisme religieux n'est pas de mise.

Cette semaine dans Libé, un article * nous parle de la place prise aujourd'hui par les religions dans les clubs de Ligue 1, prise en compte même lors des transferts.

Le sport est un monde de tolérance, de respect, puisse le ski montrer l'exemple !!!

Diderot écrit dans l'Encyclopédie l'article intitulé "Intolérant" : "La religion sert de prétexte à cette injuste tyrannie (l’intolérance) dont l'effet est de ne pouvoir souffrir une façon de penser différente de la sienne." En 1747, Diderot sera emprisonné à Vincennes pour athéisme.

Quelle chance avons­nous de pouvoir skier où bon nous semble, s’arrêter dans un refuge, frimer avec son matos tout neuf.... et regarder Eurosport, écouter Jef même si ce n'est pas Monfort.

* Libé du 7 novembre 2014 " Dans le football, Dieu sort du vestiaire"

Valéry