Libre opinion
Le billet d'humeur et d'humour de Valéry Lelièvre n°8
 
 
 
 
Mercredi 21 janvier 2015
 
Le billet d'humeur et d'humour de Valéry : "Pour l'amour, la liberté et l'humour."
 

Voici le nouveau billet de Valéry : "Pour l'amour, la liberté et l'humour."



Retrouver tous les billets de Valéry > ici





Valéry Lelièvre (BE 2ème degré de ski de fond) qui a longtemps été entraîneur du SA Méaudrais et des classes sportives du Collège Jean Prévost à Villard-de-Lans réagira de temps en temps à l'actualité sportive plus orientée sur le ski nordique, l'entraînement, la compétition.
 
 

Mercredi 7 Janvier 2015

Ah ! Quelle semaine !!

Tout commençait au mieux le week-end dernier avec l'ouverture du Tour de ski.


Le Dimanche, juste pour voir, une fois comme ça en passant, je regarde Stade 2, ce grand journal d'information sportive.

Le ski, sport de saison, prend environ 2 minutes, pendant lesquelles le journaliste spécialiste des sports de neige, réussit à nous dire qu'il ne parlera pas de Martin Fourcade parce qu'il n'y avait pas de course cette semaine... un petit mot sur Jason, en forme, pas en forme, mais rien sur le Tour de ski, les Français 9 et 11 sur le prologue, mais rien, pas un mot !!

Si ce Monsieur dont j'ai oublié le nom, ne connaît pas le ski de fond, je l' invite chez moi, à Méaudre, pour lui faire découvrir la discipline qui manque à sa culture sportive.

Ce manque de connaissance évidente, prenait une importance énervante, sans doute justifiée mais disproportionnée. Mon envie de crier cette outrageuse omission, de traîner ce journaliste dans la neige, lui faire avouer l'oubli inadmissible d'un sport aussi beau m'avait submergé, et puis...

Et puis, Mercredi, les balles sont entrées dans mon salon, me dire avec horreur la chance que j'ai de pouvoir exprimer ma passion sur mon site favori.


Les skieurs de fond sont peu nombreux, les footeux sont partout, il faut bien s'y faire.


Alors que faire ? Je ne savais plus mettre les choses en ordre d'importance. J'ai sollicité mon fils, plus porté par le dessin que par le ski, et nous nous sommes lancés dans un hommage à CHARLIE dans le ski.

Pour l'amour, la liberté et l'humour.


Aujourd'hui juste un dessin,
Un dessin un brin provocateur,
Pas pour faire réagir ou grincer,
Juste pour être dans le ton CHARLIE,
Nous aussi, nous sommes CHARLIE.



 




 
 
Vous pouvez réagir aux articles de Valéry. La seule contrainte, c'est que vous signiez votre réaction.
Elle sera publiée à la suite de ses chroniques.

Ecrire à : dauphinordique@gmail.com
 
Pascal et Annick Locatelli
Bien dans le ton tant au niveau du contenant (caricature) que du contenu, le comportement de certains parents entraîneurs managers agents ...le sport et encore plus le ski c'est avant tout la recherche du plaisir

 
Gilles Morat
Sous la caricature indispensable selon moi à une évolution positive de nos sociétés, ce dessin illustre parfaitement bien les difficultés pour les parents d'enfants sportifs à trouver la juste place auprès d'eux dans leurs parcours : pour ma part, les hasards parfois provoqués de la vie ont fait que j'ai réduit mon côté "spectateur" pour augmenter celui d'acteur dans la discipline pratiquée par ma fille : cela me permet en exerçant des fonctions d'officiel fédéral de me "détacher" sans m'en désintéresser de sa progression sportive, la seule difficulté étant de gérer de manière juste mon action lorsque nous sommes sur le même événement sportif, mais cela est pour moi très enrichissant.

Si cette solution qui me convient ne se doit surtout pas d'être universelle, plus de parents pourraient cependant tenter l'aventure, car il est des disciplines et / ou des comités dans lesquels le manque d'officiels se fait cruellement sentir, et il n'est pas forcément nécessaire d'avoir pratiqué auparavant pour y être efficace, bon nombre des personnes que je croise à l'occasion des rencontres sportives en étant la preuve vivante.

Merci à Valéry pour ces billets bien en phase avec sa personnalité, ma fille a eu de la chance de pouvoir le côtoyer lors de son passage au SA Méaudrais.

Sportivement,