Ski de fond
Tout savoir sur le PNJ
 
 
 
Mardi 8 octobre 2013
 
PNJ = Plan National Jeunesse - Corinne Niogret nous en parle
 
Quand a été créé le PNJ ?
Pour le ski de fond, ce système a vu le jour l'an dernier, avec un groupe d'une quinzaine d'athlètes des catégories jeunes hommes et dames, pour des rassemblements où le travail sur le terrain était accompagné par leurs entraîneurs régionaux. Le fait que tout le monde soit réuni a permis aussi d'échanger sur divers sujets relatifs à l'entraînement, à la technique, etc...

Cette partie de PNJ a aussi été complétée par un PNJ Club, François Faivre et Patrice Paquier ont ainsi été mis à contribution pour faire descendre dans les clubs les différentes préconisations techniques et physiques de la FFS pour les plus jeunes .
Qui a décidé de cette création ?
Cette formule PNJ a déjà fait ses preuves dans d'autres disciplines à la FFS et c'était un souhait de la DTN de mettre en place la même chose dans le nordique en adaptant bien sur aux catégories et aux besoins dans chaque discipline. Ainsi les PNJ biathlon et fond n'ont pas le même fonctionnement.
   
Quel est le but de ce PNJ ?
Le but pour les entraîneurs FFS est de pouvoir connaître un peu mieux les athlètes et un peu plus tôt aussi. Pour les athlètes, c'est de s'inscrire dans une démarche de haut niveau et commencer à toucher du doigt ce qui les attend en optant pour une carrière d'athlète.
   
Quels sont les athlètes concernés ? Combien sont-ils ?
Les catégories concernées ont un peu évolué depuis l'an passé et surtout la différence entre les hommes et les dames est apparue nécessaire. La filière hommes n'ayant pas de problèmes "d'approvisionnement" , ce qui n'est pas le cas chez les filles..
Cette année, chez les garçons, le groupe est composé de 10 athlètes de la catégorie jeunes, 5 de 1997 et 5 de 1996.
Chez les filles, l'articulation est un peu différente du fait qu'il n'y a pas de collectif France juniors, le groupe se compose de 12 filles de la catégorie cadettes 2 à juniors 1, 2 filles de 1998, 4 de 1997, 3 de 1996 et 3 de 1995.
   
Combien y a-t-il de stages prévus et sur quelle durée ?
Les garçons vont prendre part à 3 stages de 4 jours, 1 en septembre, 1 en octobre et 1 en décembre.

Pour les filles, nous sommes parties sur un programme plus conséquent avec une trentaine de jours de stage répartis de juin à décembre
   
Corinne Niogret François Faivre
Qui encadrent ces jeunes ?
  Ce sont François Faivre (garçons) et moi même (filles) qui sommes les référents pour ces groupes, nous sommes cependant épaulés sur tous les stages par des entraineurs régionaux
   
Où se dérouleront ces stages ?
  Si ce n'est Tignes au mois de juin, la plupart des stages se tiennent au pôle France à Prémanon...
On verra en novembre suivant l'enneigement mais, avec un peu de chance, on pourra skier dans le Jura....
   
 
Comment le PNJ s'articule-t-il avec le travail fait dans les comités ?
Le PNJ est un complément à ce qui se fait dans les comités et permet aux athlètes de rester attachés à leur entraîneur régional référent. La programmation des stages PNJ se fait en accord avec les entraîneurs régionaux, ce sont d'ailleurs eux qui conservent toute la programmation de leurs athlètes.

Comment sont-ils financés ?
Le PNJ garçons est totalement pris en charge par la FFS... quant aux filles, du fait du plus grand nombre de journées de stage, la FFS participe à hauteur de 60 % et les comités régionaux pour les 40% restants.
 
Les jeunes fondeurs concernés
   
Léa Damiani
MB
1995
Anais Ysebaert
AP
1995
Cécile Serça
AP
1995
Delphine Claudel
MV
1996
Coralie Bentz
MB
1996
Laura Vanderweyen
AP
1996
Eva Locatelli
DA
1997
Cécile Gros
AP
1997
Manon Chabre
AP
1997
Laurie Giraud
AP
1997
Loriane Sutter
MJ
1998
Léna Quintin
MB
1998

Thomas Cote Colisson MJ 1996
Aurele Violon MB 1996
Clément Christmann MV 1996
Elie Bobillier MJ 1996
Julien Echalard MJ 1996
Martin Collet  MB 1997
Arthur Breysse SA 1997
Matis Bouscarra Gaubert AP 1997
Vivien Germain MJ 1997
Emile Bourgeois République MJ 1997
 
Les filles
Léna Quintin (MB), Loriane Sutter (MJ), Eva Locatelli (DA), Coralie Bentz (MB), Delphine Claudel (MV), accroupie Anaïs Ysebaert ( AP),
Laurie Giraud (AP), Manon Chabre (AP), Cécile Gros (AP), Léa Damiani (MB)
absentes : Cécile Serca (AP) et Laura Vanderweyen (AP) empêchées cette semaine
 
Les garçons
Matis Bouscarra (AP), François Faivre , Clément Christmann (MV), Arthur Breysse (SA), Aurèle Violon (MB), Julien Echalard (MJ), Emile Bourgeois République (MJ), Martin Collet (MB), Elie Bobillier (MJ), Vivien Germain (MJ), Thomas Cote Colisson (MJ), Sébastien Mouchet